Une vie après la mort

"Imaginez qu’un être cher se joigne à vous pour le dîner après une longue absence. Naturellement, vous souhaitez l'entourer de choses qu’il aime et le mettre à l’aise dans votre maison. Il aura soif et faim après un si long voyage alors vous lui préparerez ses mets préférés. Les fleurs et les bougies décoreront la table. Il sera assis à la place d'honneur et vous n'espérerez qu'une chose, rire et vous remémorer les si jolis moments vécus avec votre invité jusqu'à l'aube. C’est ainsi que nous accueillons et célébrons l’esprit de nos proches pour le Día de los Muertos. "⁠

À travers le monde il existe de nombreuses approches concernant la mort, elles peuvent nous paraître étranges car en France il s’agit d’un sujet tabou associé à la souffrance, à l'obscure. Alors qu’au Mexique le jour des morts est la plus belle et attendu des fêtes de l’année.


Cet événement, ayant pour but d'honorer les êtres chers qui nous ont quitté et de les faire revenir du mystique monde des morts, mêle nostalgie heureuse et célébration de la vie à travers la mort. Cette célébration est si belle qu’elle a fait le tour du monde avec le magnifique film d’animation “Coco”, le jour des morts est même inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco.


Chaque famille réalise un autel coloré et décoré avec soin afin de lancer un appel aux personnes chères à leurs yeux et qui leur manque. Des pétales de fleurs (œillets d'inde oranges) et les bougies tracent un chemin depuis la porte pour les guider. Un verre d'eau les attendant pour se désaltérer, un pan de muertos pour se restaurer, mais aussi un verre de Mezcal pour commencer à célébrer. Quand la nuit tombe, les gens vont dans les cimetières afin de se rassembler dans une ambiance chaleureuse, musicale et plus vivante que jamais. Toute la nuit durant, réchauffés par les bougies, le Mezcal coulant à flots et les chants romantiques des mariachis, les familles se remémorent leurs ancêtres et les moments merveilleux qu’ils ont passés ensemble.


Suivant les états, et face au succès nouveau de cette fête auprès des étrangers, les festivités durent plus ou moins longtemps. Au Chiapas elles commencent le 31 octobre et se terminent le 2 novembre.




“Depuis toujours je voyais les cimetières comme des endroits froids où on ne venait que pour pleurer, mais quand j’ai célébré la fête des morts pour la première fois j’ai été subjuguée d’émotions positives. Tout de suite je me suis dit que ça avait beaucoup plus de sens, pourquoi pleurer les êtres chers qui nous ont quitté quand on peut célébrer les personnes merveilleuses qu’ils étaient et chérir les jolis moments qu’on a partagé ensemble.


La première fois que j’étais au Mexique pour la fête des morts, mon abuelita m’a dit :

Je dois rentrer, j’ai beaucoup de choses à préparer et je dois me faire belle car ce soir mon mari vient pour dîner. Viens prendre le petit déjeuner demain, je veux qu’il te connaisse.

C’est cette phrase qui m’a faite réaliser l’importance et la beauté de la fête des morts.


Je vie au Mexique depuis presque 4 ans maintenant et s'il y a bien une chose que je souhaite c'est d'être commémorée comme une Mexicaine."




Handmade with love in México